DETOX DE PRINTEMPS, «FAUT»-IL LA FAIRE ?

Le printemps est considéré comme la saison de la détox mais pourquoi ?

=>La première chose est de savoir que, même si aujourd’hui nous sommes davantage coupés de la nature et vivons sur un mode artificiel, notre corps obéit toujours aux rythmes du cosmos et réagit à l’approche de l’hiver ou du printemps, saisons charnières.

>La sortie de l’hiver demande une adaptation particulière, car avec l’arrivée du printemps il y a une augmentation du métabolisme selon le Dr Charrié*, pouvant accentuer les déséquilibres.


=>Si nous ressentons le besoin de nous allége
r particulièrement à cette période, c’est parce qu’après les excès des fêtes, et avec l’hiver, les toxines se sont accumulées dans le corps. C’est d’autant plus vrai sous nos climats, car le froid ralenti le fonctionnement des émonctoires : foie/intestins, peau, reins, poumons, qui peinent alors à évacuer les déchets hors du corps. Arrive ainsi la nécessité physique d’un bon nettoyage à l’instar du ménage de printemps, où l’on aère les tapis, la literie pour sortir les poussières et salissures accumulées.

 

=> Pour les naturopathes, le foie est un organe détox majeur, et  selon la médecine chinoise il est relié au printemps. Tout comme la nature, il s’éveille après une période d’endormissement  et s’emplit d’énergie avec l’arrivée des beaux jours. Si l’on a une hygiène de vie équilibrée, l’organisme entier va bénéficier de cette expansion de vitalité. Cependant après une période de repli et comme vu plus haut, le foie peut avoir des difficultés à fonctionner pleinement.

« Chauffez le foie si vous voulez vivre plus longtemps » Salmanoff

(le foie peut se « chauffer »  avec une bouillotte)

=>L’arrivée du printemps et ses effets sur le corps coïncide avec celle de la sève de bouleau (à se procurer fraîche en boutique bio) ! Un peu comme si la nature apportait la solution à cette transition. La sève remonte le tronc de l’arbre avec l’arrivée des beaux jours, en se chargeant de nutriments et énergies bénéfiques au passage. Eau naturellement détoxinante, revitalisante, douce et bienfaisante, elle nous transfuse les éléments subtils dont nous avons besoin.

______________

Donc si l’on est sensible à cette énergie printanière, et que l’on ressent le besoin de s’alléger, alors oui c’est une très bonne période pour une détox. En fait je trouve que c’est bénéfique de suivre ces courants positifs universels qui nous poussent à agir, comme pour la nouvelle année et ses résolutions par exemple. Cependant il faut être en accord avec ces énergies et non pas le faire parce que tout le monde le fait.

“Les changements de saison accueillent parfaitement ce type de «grand nettoyage de printemps » aussi utiles après les fêtes hivernales que celles de l’été » D.Kieffer* (sur les cures saisonnières et monodiètes.)

Mais je note que dans mes cours de naturo je n’ai jamais vu d’exemple de cure détoxination associée à une saison. Ce n’est pas le moment de l’année qui la détermine mais le besoin du sujet. Ne pas oublier que c’est aussi la première cure dans la hiérarchie des 3 cure naturopathiques avec la revitalisation et la stabilisation qui se font dans cet ordre. Aussi si il fallait toujours attendre la bonne saison ce serait compliqué de mettre une hygiène de vie en place quand c’est le moment de le faire.

Conclusion, aucune obligation pour le printemps, sauf celle de prendre soin de soi quand on sent que c’est le bon moment !

=>Les détox sont déconseillées aux femmes enceintes, aux enfants, aux personnes malades, ou sous traitement, aux personnes affaiblies, et celles ayant des troubles de l’alimentation, si vous avez un doute consultez votre médecin. Vérifiez les indications et les contre-indications des compléments alimentaires et les plantes que vous utilisez.

> Pour tout savoir sur La cure détox, Atelier zoom samedi 10 avril , de 10h30 à 12h30, participation 20 euros, inscription directement sur ce lien.

 

 

 

 

 

Bibliographie
*Ma santé au naturel toute l’année. Dr Charrié, M.L. de Clermont-Tonnerre
*BA BA chronobiologie Bernard Berigaux
*L’homme empoisonné, cures végétales D. Kieffer
Les 3 cures P.V Marchesseau

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.