3 QUESTIONS INSPIRANTES POUR UNE BONNE JOURNÉE (et qui nous font travailler sur nous-même)

Je me pose ces questions très régulièrement (et y réponds), j’espère qu’elles vont vous aussi vous inspirer et métamorphoser vos journées.

Comment ai-je envie de me sentir ?

Cette question est assez proche de l’acte de poser une intention pour la journée, ce que je conseille également => ici.  Mais là, disons que c’est plus subtil, et cela implique aussi de mieux se connaître. Parce qu’ici on décide délibérément de ce que l’on veut ressentir à l’intérieur de soi, c’est à dire de l’émotion que l’on souhaite vivre tout au long de la journée. Et c’est là que cela devient intéressant, de parvenir à garder cette émotion intacte quoiqu’il arrive. Parce que plutôt que de laisser les évènements s’imposer à soi, avec leurs effets sur nos pensées, et se placer en réaction, on peut décider par avance, se programmer, pour un “état d’être » déterminé. Bien sûr il est possible d’être déstabilisé au cours d’une journée, et c’est bien là tout le travail de maîtrise de soi. Cependant, si vous démarrez votre journée en vous mettant dans l’énergie désirée, elle se déroulera tout à fait différemment que si vous vous laissiez porter par les évènements.

Alors comment avez-vous envie de vous sentir aujourd’hui ?
>Insouciant
>Joyeux
>En sécurité
>Confiant
>Sûr de vous
>En paix
>Riche
>Plein d’énergie
>Plein d’enthousiasme
>Calme
>Inspiré
>Détaché
>Maître de soi

 

Quels résultats je souhaite obtenir aujourd’hui ?

C’est une question géniale pour avancer rapidement vers ce que l’on désire. J’ai entendu Antony Robbins dire cela récemment dans une vidéo, ça a résonné énormément pour moi. On oublie les habituels  « Que dois-faire aujourd’hui, quelle est ma liste de tâches ? Parce que si l’on veut aller droit au but il faut réfléchir en terme de résultat. En mettant le focus sur le résultat on prend une trajectoire directe, on ne se perd pas en pensée ou en action dans des tâches intermédiaires, non indispensables. Et si une difficulté se présente, idem, on reste centré sur le résultat.

>Aujourd’hui je n’écris pas mon livre, je rédige dix pages,
>Je ne cherche pas de nouveaux clients, j’ai cinq nouveaux clients,
>Je n’appelle pas pour essayer d’avoir un rendez-vous, j’ai un rendez-vous !
>Je ne fais pas un nettoyage de printemps, ma maison est rutilante et respire
>
Je ne vais pas m’inscrire au sport, je fait une séance de sport
>Je ne commence pas mon compte rendu, mon compte rendu est envoyé 
>Je ne cherche pas un nouveau travail, mon cv est envoyé à une dizaine d’entreprise bien ciblées
>
Je n’espère pas passer une bonne soirée en famille, j’ai préparé un bon repas, tout le monde se régale dans la bonne humeur

Et vous ? Quels résultats souhaitez-vous obtenir aujourd’hui ? (Barrez votre to do liste et remplacez-la par des résultats ! 😉 )

 

Quel effet est-ce que je veux laisser aux autres ?

J’adore me poser cette question, et pas uniquement le matin, j’essaye d’avoir du recul à tout moment pendant la journée. Nous traversons la vie sans toujours faire attention à ce que nous dégageons. Mais nos pensées, nos émotions, nos contrariétés, notre stress, même non exprimés, se diffusent en nous et autour de nous. Et même si nous pensons que l’entourage ne les perçoit pas, ces pensées sont bien présentes, et les autres les sentent inconsciemment. Car ce que nous pensons, vous le savez, n’est jamais sans effet. Et pour peu que nous soyons vraiment préoccupés, il y a des situations où nous trouvons légitime d’être impatients ou énervés face à autrui, voir même désagréables. Ce qui, nous pouvons en convenir, n’est pas juste pour eux. Il suffit dans ce cas, de prendre juste un petit temps d’arrêt, afin de se réaligner par de bonnes pensées. Et alors, tout se passe différemment pour le bien de chacun.
C’est très bénéfique de se dire que l’on va laisser un bon effet, même lorsque l’on est contrarié parce que cette maîtrise de ses émotions (et ce n’est pas une feinte, c’est un vrai travail sur soi) , va nous imprégner en profondeur et métamorphoser l’état négatif dans lequel nous étions en état positif. Et se placer consciemment dans ce haut mental deviendra jour après jour une habitude.>>

« Soyez toujours gentil » Barbarin

Bibliographie

>Le jeu de la vie (livre et carte) l’ouvrage date des années 1920, pas mal de références bibliques ( cela de résonne pas pour tous), mais si vous aimez les affirmations et la pensée positive c’est une vraie référence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.