LA MISSION DE VIE, pourquoi, comment

 

« Il existe une place que vous devez occuper et que personne d’autre ne peut occuper, vous avez une tâche à faire que personne d’autre ne peut accomplir. » F. Scovel Shinn

J’anime depuis plusieurs années un atelier “Le tableau de visualisation », et j’y aborde le thème de la mission de vie. Au départ je n’avais pas une vision vraiment définie sur le sujet, mais j’ai dû l’affiner au fur et à mesure des questions et remarques des participants. Car malgré toutes les infos que l’on peut trouver dessus, cette notion reste très abstraite pour beaucoup de personnes. Sa quête peut même en devenir une source de frustration pour certains !

Aussi j’avais envie de vous partager ce qu’est pour moi la mission de vie, comment la trouver, et que faire si décidément rien ne résonne. Et surtout comment appréhender cette croyance qui voudrait qu’il faille absolument la connaître pour être sur le chemin. Car je crois que nous ne sommes pas obligés de « trouver” notre mission vie pour y être !

Qu’est ce que la mission de vie ?

Notre mission de vie, c’est ce pour quoi l’on est fait.
C’est le rôle que l’on a à jouer, et ce n’est pas un rôle feint, c’est notre « moi” concrétisé dans la réalité. C’est être pleinement soi-même partout… et être soi, c’est se sentir vivant, heureux, accompli, et en paix avec soi-même.

« Fais de ta vocation ta profession » disait déjà K.O Schmidt dans les années 50. J’irais même plus loin que cela, nous devrions vivre notre mission dans tous les aspects de notre vie : amoureuse, familiale, professionnelle, même en faisant nos courses ! C’est l’alignement, la cohérence avec soi, notre authenticité exprimée partout.

Donc la mission de vie ce n’est pas tout à fait un objectif, c’est plutôt un état d’être, qui en revanche devrait s’exprimer au travers de nos objectifs, de nos actes, teinter tout ce que l’on fait
de sa couleur. La mission de vie peut ainsi se manifester pleinement au travers d’un métier, d’une vocation : écrivain, thérapeute, artiste, journaliste par exemple. Elle peut aussi s’illustrer par des
actions simples (en apparence) comme inspirer, créer, s’occuper des autres, se dévouer…

Reste que ce rôle que nous avons à jouer peut-être difficile à trouver et à vivre.

Connaître sa mission de vie quest ce que cela nous apporte ?

Notre mission de vie, c’est le fil conducteur de notre vie …

>Elle devrait nous guider, orienter nos choix et nos objectifs, faire le lien de tous les aspects de notre existence

=>Nous sommes plus ou moins conditionnés par notre milieu, notre entourage, des habitudes, et nous nous retrouvons souvent à faire des choix qui ne viennent pas vraiment de nous-même. Et lorsque nous partons dans une direction qui n’est pas la nôtre, lorsque nous atteignons des objectifs qui ne nous correspondent pas, nous finissons tôt ou tard par être frustrés et malheureux.. Certains heureusement quand ils arrivent à ce point, sont capables de changer de direction ( le cas classique de l’homme d’affaire qui se reconvertit dans un métier manuel… ).

>Notre mission de vie nous permet de savoir exactement si nous sommes sur la bonne route ou si nous nous en écartons.
>Connaître notre mission de vie facilite toutes les choix : il suffit de se poser cette question « Si je vais de ce côté, suis-je dans ma mission de vie ou bien est-ce que je m’en écarte ? »
>Elle simplifie nos échanges car quand nous sommes nous-mêmes, vrais, en toutes circonstances, il n’y a plus de contradiction, ni en nous, ni avec les autres.

=>En observant des personnes naturellement authentiques, au travail notamment, on remarque qu’elles ont beaucoup plus de facilité dans leurs rapports avec la hiérarchie, leurs collègues, en étant simplement ce qu’elles sont, c’est à dire dénuées d’une carapace, de fioritures, de feintes, et qu’elles sont beaucoup moins stressées que les autres.

“Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris !” Oscar Wilde

>Connaître sa mission de vie nous donne confiance en nous, car toutes nos qualités se renforcent, se développent, s’expriment. Nous prenons conscience que nous sommes uniques. Nous n’avons plus à prouver quoi que ce soit (ce qui enlève un grand poids) nous avons juste à être nous-même !
>Elle efface la compétition, les comparaisons, l’envie, puisque nous sommes à notre juste place.
>Elle nous permet de garder confiance et foi, car connaître notre mission nous aide à effacer les doutes et les peurs. On sait que l’on est sur le bon chemin, on n’envisage pas de plan B ou de secours. Quoiqu’il arrive même si la vie semble nous en écarter un peu, même si l’on recule de quelques pas, on garde notre vision et l’on sait que tout nous y ramènera. Nous sommes exactement là où nous devons être,  pour nous diriger vers ce qui nous correspond vraiment.
>Quand on est dans sa mission de vie, on aime sa vie, on l’accepte pleinement, les situations désagréables on les traverse, et les situations de bonheur on les vit entièrement on les savoure.

Mais que faire alors lorsque l’on a aucune idée de ce qu’est notre Mission de vie ?

En fait notre mission de vie est toujours là ! Mais elle peut être enfouie sous des objectifs, des habitudes, des modes de fonctionnement qui ne sont pas tout à fait nous-même. Il suffit juste de la faire émerger. Nous sommes toujours sur le chemin, mais quand nous ressentons du mal-être, de la frustration, c’est justement le moment d’apprendre à nous écouter pour rectifier la direction. La voie qui ne semble pas la bonne est là pour nous indiquer la direction juste.

Comment reconnaître /trouver sa mission ?

Voici quelques questions que l’on peut se poser :

    • Quel est mon but de vie ? Est ce que j’ai un grand objectif, un grand rêve ?
    • Qu’est -ce que je suis venu accomplir ?
    • Quelle est la qualité principale que j’ai à offrir, mon talent ? : Mon esprit libre, l’enthousiasme, l’apaisement, l’efficacité, la douceur, mes qualités de management, ma
      créativité, ténacité, l’esprit de synthèse, la gentillesse… 
      « Soyez toujours gentil » Barbarin
    • Qu’est ce qui est le plus important pour moi ? Mes valeurs ? La liberté, la paix intérieure, la sécurité, ma famille, l’amour, le bonheur, le devoir, l’altruisme…
    • Qu’est-ce qui donne du sens à ma vie ? Mon travail, m’occuper de ma famille, aider les autres, créer, enseigner..

Même si vous avez du mal à répondre à ces questions, cela n’a pas d’importance, laissez les réponses venir  …

Pistes +++ pour trouver sa mission :

Encore quelques questions inspirantes :

    • Si j’examine mon chemin et ce qui a fonctionné jusqu’ici, que ce soit pour les relations, le travail… quelles qualités, quels aspects positifs  ressortent ?
    • Quelles sont les qualités que j’exploite au quotidien ?
    • Dans quels domaines me dit-on que je suis « doué » ?
    • Quelles activités je préférais faire enfant ?

=>L’enfant ne réfléchit pas, il fait spontanément ce qui le rend heureux sans se poser de questions… Et adulte, nous pouvons remarquer que nous vivons souvent les mêmes émotions et sensations. Ces éléments peuvent être des forces qu’il faudrait savoir exploiter, laisser émerger. Si l’on est naturellement joyeux et insouciant, libre, curieux, confiant comme lorsqu’on était petit, pourquoi étouffer ces qualités ? Rappelez-vous comment vous étiez enfant…

  •  Quelles activités me font oublier le temps qui passe, manger ? Nous avons tous des    loisirs, des passions qui nous absorbent tellement que nous en oublions tout le reste …
  • Quelles activités me font sentir le plus vivant ? : je trouve que cette question, assez proche de la précédente, est la clé de la mission de vie, de la vie même. Nous vivons tous de temps à autre des moments où l’on se sent hyper enthousiaste, galvanisé. Il y a des activités, des projets, des situations qui même si l’on se sent lasse et fatigué, effacent tout cela d’un coup et nous mettent dans une énergie décuplée.
    Donc il s’agit d’identifier ces moments. Nous ne devrions faire que ce qui nous rend vivant me semble-t-il, et nous laisser guider par cela. J’ajouterais que même si un projet semble ne pas être tout à fait dans notre chemin, si il nous rend heureux, il faudrait y aller, privilégier ce 
    ressenti car cela ne peut être que bénéfique. Ce que je veux dire par là c’est que même si vous ne connaissez pas votre mission, si vous vous laissez entrainer par ce qui vous rend vivant, vous serez forcément sur le bon chemin.

=>”Est ce que cette proposition, ce choix, ce projet me rend vivant ?”

  • Y-a-t-il des choses que je fais aujourd’hui et dont je sens qu’elles sont vraiment en accord avec moi-même ? Il y a en effet sûrement des domaines de votre vie où vous vous sentez totalement en phase…
  • Comment se déroulerait une journée « parfaite » ? C’est un exercice vraiment très révélateur. Imaginez votre journée parfaite : où habitez-vous, avec qui ? Travaillez vous? Que mangez -vous? etc. Faites le scénario de votre vie idéale, une journée type !

Notez toutes vos réponses, il est souhaitable de passer par l’écriture. L’écriture clarifie tout, et révèle des aspects qui peuvent nous échapper lorsque l’on se contente de laisser vaquer les pensées. Ensuite il s’agit de passer ces notes en revue et d’en retirer l’essence, les caractéristiques communes, un fil conducteur..

Et quand je ne suis pas du tout dans ma mission de vie ?

Nous sommes toujours sur notre chemin. Notre authenticité, nos particularités sont la somme de nos expériences. Ce qui a été désagréable, nos regrets, sont des forces et nous permettent de faire de meilleurs choix pour la suite, lorsque l’on a pris conscience de ce que l’on ne voulait plus. Pour moi et c’est vraiment une vision très personnelle, il n’y a pas “une première vie » puis “une deuxième vie » (certaines personnes fonctionnent comme cela). J’aime à penser que tout est juste, tout est relié, rien n’est à renier, tout fait parti de nous, et le résultat c’est ce que nous sommes au présent (et c’est parfait).

“Tout ce que nous faisons sont des étapes dans la voie de l’accomplissement”. K.O Schmidt

Si l’on veut savoir quelle direction prendre, on peut juste se dire « oui ça c’est moi ” ou “ça ce n’est pas moi ! ». Cela peut-être aussi simple que cela.
Il me semble aussi que de souhaiter être sur le chemin, c’est déjà être sur son chemin…

Si vous connaissez votre mission de vie mais que vous ne l’incarnez pas encore

>Si vous connaissez votre mission, mais  que vous n’êtes pas du tout dedans, par exemple dans votre travail, et bien mettez la délibérément dans ce que vous faites ! Pourquoi attendre “le travail parfait” ! Soyez-vous-même dans tout ! On peut commencer petit à petit, puis cela devient naturel. On peut ainsi expérimenter le fait d’ « être vrai » progressivement avec une situation facile, un ami, un collègue. Attendez-vous à partir là, à attirer de nouvelles circonstances qui seront totalement en accord avec vous même.

=>Un jour on m’a demandé  : Que faire si j’ai des propositions, pleins de projets qui m’enthousiasment, mais que je ne connais pas ma mission, dois-je attendre ? =>Je pense qu’il est toujours préférable de passer à l’action plutôt que de ne rien faire, et sans hésiter comme je l’ai dit plus haut si ces projets vous rendent heureux et vivant, et si ils résonnent dans tout votre être. L’action c’est le mouvement, c’est la vie !

Et vous, y -a-il des domaines de votre vie où vous êtes totalement en phase avec vous même ? qu’est ce qui vous rend heureux et vivant ? Etes-vous déjà sur votre chemin ?

J’espère que ce sujet vous aura plu et peut-être inspiré…

Flo

6 Replies to “LA MISSION DE VIE, pourquoi, comment”

  1. Superbe article, très inspirant !! J’ai adoré aussi les citations 😉.
    Mille fois merci pour toute la générosité dont tu fais preuve dans tout ce que tu touches Flo !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.