L’ ALIMENTATION NATURO EST-ELLE DÉTOX ?


Je ne vais pas vous faire attendre, la réponse est oui, l’alimentation conseillée par les naturopathes est naturellement détox, mais je vais nuancer cette notion. Et à la question : peut-on la considérer comme une cure de détoxination ? La réponse est négative et là aussi je vais vous expliquer en quoi.

L’alimentation « spécifique »

Les naturopathes conseillent « l’alimentation spécifique », celle prévue pour nous par la nature, adaptée à notre système digestif. Marchesseau et les hygiénistes du XXe siècle partent du principe que chaque espèce animale a une alimentation qui lui est destinée. Pour l’homme ce sont tous les fruits et légumes : fruits frais, fruits déshydratés naturellement, fruits à coque, légumes verts, légumes aqueux, racines, feuilles, aromates, algues, graines etc. Cette base qui devrait représenter 80% de notre alimentation est complétée par des sous-produits animaux : oeufs, fromages frais fermentés naturellement, coquillages.

Idéalement nous devrions consommer ces aliments dans leur état naturel, crus, non dénaturés, et de qualité biologique. Mais ce modèle est assoupli en fonction du climat, du travail, des habitudes, du goût, de l’état de santé de chacun. Ces « tolérances »  sont : la cuisson bien sûr, des féculents doux (pomme de terre, riz…) et un peu de viande blanche, poisson, là encore selon les besoins.

Cette alimentation « spécifique » est dite  aussi « hypotoxique » tout simplement parce qu’elle ne génère que peu de toxines. Les toxines en excès dans le corps, vous le savez, sont pour les naturopathes les responsables de nos troubles.

Les toxines et toxiques

En naturopathie on enseigne que les déséquilibres commencent dans l’assiette. La perte de vitalité, la fatigue, nos symptômes sont liés aux toxines que nous avons dans le corps. Ces surcharges proviennent en majorité des résidus issus des digestions. En excès, elles engorgent notre organisme et fatiguent nos émonctoires : foie/intestins, reins, peau, poumons qui ne les éliminent plus correctement hors du corps. Ces déchets non expulsés augmentent ainsi jusqu’à saturation laissant apparaître des symptômes, signes de trop-plein. L’alimentation hypotoxique est préconisée, car comme le nom l’indique, elle ne génère que peu de toxines. Le corps alors regagne de l’énergie et peut mieux procéder à ses fonctions d’élimination et d’auto-régénération, gages de vitalité et santé.

Ces toxines sont :
Les colles, elles génèrent les mucosités, écoulements (voies respiratoires par ex.), ralentissement de la circulation. Elle proviennent surtout des excès de féculents et produits laitiers.
Les cristaux, ils génèrent de l’acidité avec tous les problèmes liés à la déminéralisation, aux inflammations. Ils proviennent surtout des excès de protéines animales, sucres et aliments industriels.

Les toxiques sont des éléments non issus des digestions, apportés par l’extérieur au travers des aliments mais aussi de la respiration, de la peau. Ce sont les métaux lourds, les produit de synthèse, additifs… ils demandent un effort supplémentaire à l’organisme pour être éliminés.

Il devrait y avoir un équilibre de tous les instants entre les entrées et les sorties. Seulement beaucoup de toxines ne sont pas éliminées correctement.

Les effets de l’alimentation spécifique 

Cette base alimentaire prévue pour nous par la nature est naturellement détoxinante et revitalisante. Les fruits et légumes frais sont détox par leurs enzymes et leurs ferments qui facilitent les digestions, par leurs fibres qui captent certains toxiques et facilitent les éliminations, par leur eau organique qui a un effet drainant, et leurs nombreux nutriments qui harmonisent le fonctionnement des organes. Cette alimentation comme je l’ai dit plus haut, étant « hypotoxique »  ne génère aussi que peu de toxines. Le cru en particulier (en crudité ou jus frais, quantité à ajuster selon chacun),  par les éléments de « vie »  qu’il offre, facilite le travail digestif et entraine un meilleur fonctionnement des émonctoires. Ces effets sont à temporiser selon la vitalité, la santé, l’état de stress de chacun. C’est pour cela qu’en naturopathie il est important d’avoir une certaine souplesse, de s’adapter à chacun, et d’écouter les signaux du corps.

Donc l’alimentation hypotoxique bien ajustée pourra :
>Freiner l’apport et la création de toxines
>Equilibrer les digestions
>Favoriser les éliminations
>Augmenter la vitalité
Tout cela correspond à un “effet détox”. Cependant ce n’est pas une cure détox car il manque un point essentiel c’est la sollicitation ciblée des émonctoires.

Donc d’un côté cette alimentation préconisée par les naturo limite les toxines entrantes, mais peut permettre aussi de mieux éliminer celles qui sont présentes dans le corps.

Ce qu’il faut bien appréhender c’est que l’alimentation spécifique, celle qui répond à notre physiologie, est bénéfique sur tous les plans physique, vital, mental et plus. Et surtout, le corps peut récupérer ainsi beaucoup d’énergie et de vitalité au profit de sa régénération.

“L’aliment biologique (dans le sens « physiologique ») est celui qui transmet la vie, par conséquent celui qui protège de la maladie” Marchesseau

La cure détox

Quant à la cure détox des naturopathes dont le but est de « libérer le corps des surcharges et déchets qui l’encombrent », elle est beaucoup plus ciblée. Elle répond à un protocole précis et est limitée dans le temps.
Voici ses trois étapes :

>Mise en place d’une « pause »  alimentaire
Ceci afin de limiter la création de toxines et de récupérer de l’énergie digestive économisée au profit des éliminations. Toutes sortes de restrictions sont possible, de la plus douce à la plus sévère. Cela peut-être juste la suppression d’une catégorie d’aliment, ou alors une monodiète, un jeûne…Toujours en adaptant la restriction au sujet.

>Ouverture des émonctoires, les “portes de sortie” des toxines : foie/intestins, peau, poumons, reins. C’est l’étape la plus importante, car même si on limite la création de toxines, le corps en fabrique en continu, et celles qui stagnaient dans le corps doivent pouvoir également être éliminées. Aussi on va solliciter les émonctoires avec différentes méthodes : plantes, hydrologie (usage de l’eau par les bains de sudation par exemple), ou exercic

>Relaxation
Il est très important de réaliser une cure de détox dans la détente. Le stress en effet bloque les digestions et les éliminations, le principe de régénération, et s’avère être par conséquent une source d’auto-intoxication. On recherchera donc des moyens naturels pour « lâcher le mental » comme l’exercice, les bains, les promenades au grand air, la méditation etc.

Donc comme vous le voyez la cure de détoxination a un but bien ciblé qui est avant tout d’éliminer les toxines. Tandis que l’alimentation spécifique est une hygiène de vie globale à poser comme base au quotidien. Cette dernière même si elle est naturellement détox est insuffisante si l’on souhaite éliminer vraiment des toxines en excès et si les émonctoires sont fatigués. Je précise aussi aussi que cette alimentation est également vitalisante par son apport en nutriments de qualité.

Voilà, j’ajoute enfin que la naturopathie a pour mission de respecter les lois de la vie et le fonctionnement physiologique du corps, tant au travers de l’alimentation spécifique que dans le cadre de la cure de détox.

J’espère que cet article vous aura intéressé et précisé certaines notions de la détox.

Retrouvez plus de conseils à l’atelier Zoom 2h, Samedi 20 mars, 10h30 pour tout savoir  sur « L’ ALIMENTATION NATURO » Vous pouvez vous inscrire directement ici >https://forms.gle/yDheXQLQmo6uPVY46

Flo

Ces informations ne remplacent pas l’avis d’un professionnel de santé. Si vous êtes malade consultez un médecin.

Bibliographie

Les aliments biologique humains livret 13 et 14 PV. Marchesseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.