RESOLUTION 2021 « Jouer son rôle »

  J’ai toujours aimé explorer tout ce qui concerne le travail sur soi, et je profite chaque année de l’énergie de janvier pour parler des résolutions et des objectifs.

Cette fois j’avais envie d’aborder la notion de « Jouer son rôle » une méthode décrite en 1924 par Henri Durville. Ce principe, bien d’autres l’exposent, mais peu le font de manière aussi assurée. Et en effet ce terme « Jouer son rôle » questionne, mais en tout cas voilà comment moi je l’applique.

Tout ce que nous faisons et vivons découle de nos auto-suggestions, de nos habitudes et sont reliés à nos qualités et nos faiblesses. Bien sûr, une habitude négative a une conséquence négative. Et lorsque nous prenons une résolution, nous savons plus ou moins qu’il nous faudra aller à l’encontre de fonctionnements habituels qui nous desservent. Idem quant aux objectifs que nous posons, là aussi il conviendra de mettre en place une certaine forme de discipline pour les réaliser.

Il y a toutes sortes de méthodes pour atteindre nos buts (et c’est parfait car chacun peut choisir celle qui résonne le mieux pour lui), nous pouvons travailler dessus en les écrivant, en les répétant sous forme d’affirmations positives, en mettant en place une routine avec de nouvelles habitudes, faire des visualisations… et tout cela marche, mais il y en a une dont on parle peut-être moins, et qui je trouve est très galvanisante, c’est « Jouer son rôle”.

=>Procurez-vous un cahier ou un journal si vous souhaitez réaliser cet exercice car il passe par l’écriture.

Donc partons du principe que nous avons notre liste de résolutions ou d’objectifs pour 2021 (écrite au présent)
> Je  fais chaque jour de l’exercice
>J’écris un livre
>J’accède au poste de ….
>Je fais chaque jour de la méditation
>J’ai une santé décuplée
>Je mange sainement 

>Je crée mon entreprise

A partir de ces buts on peut déterminer :

=>Les qualités, aptitudes à développer pour les atteindre :
> Etre tenace, productif, calme, organisé, ordonné, optimiste, maître de soi, discipliné …

=>L’image, l’effet que l’on souhaite projeter :
>Etre vu comme une personne de confiance, à l’écoute, être reconnu comme pacificateur, novateur, créateur, expert dans son domaine, inspiré, etc…
=>Il est toujours intéressant d’adopter un autre point de vue que le sien : qu’est-ce que j’aimerais que l’on dise/pense de moi ? Certains disent que cela leur est égal, et cela peut être vrai pour eux, mais cette question est quand même centrale dans beaucoup de cas : dans le cadre du travail, pour se faire de nouveaux amis, si l’on souhaite sympathiser avec ses voisins, si l’on compte sur le bouche à oreille pour une activité….

>”On peut vraiment compter sur lui » « Tout ce qu’elle entreprend réussi » «  Tu verras elle va te remonter le moral ! » « Il est très proactif , il anticipe parfaitement toutes les situations » « Il va te remettre sur pied » « C’est un thérapeute vraiment très compétent et bienveillant » etc
Je connais des personnes que cette question a beaucoup aidé, car jusque là, l’effet qu’elles laissaient était inverse (et plutôt négatif) à celui qu’elles voulaient donner ! Cette prise de conscience leur a permis d’aligner leurs pensées, leur comportement afin d’avoir petit à petit des relations plus harmonieuses.

L’homme est l’auteur de ses propres conditions de vie. C’est son caractère qui modèle celles-ci pour construire son existence. Carlyle

Donc lorsque l’on répond à ces questions, il en ressort certaines qualités, un portrait se dessine. 

A ce stade, ces atouts ne sont probablement pas assez développés en nous, sinon l’objectif ou la résolution serait déjà atteint ! Mais ces qualités sont tout de même déjà là si notre objectif provient d’un désir profond (et non d’une injonction extérieure ou bien de l’envie de ressembler à quelqu’un d’autre). La compétence associée à une résolution qui vient de soi, ne demande alors qu’à émerger.

Autre point pour compléter ce portrait :
=>Quelle personne dois-je être « physiquement” pour vivre les objectifs que j’ai posé, au niveau de l’attitude, la posture, la tenue vestimentaire, la coiffure ?
>Je me souviens lorsque je travaillais dans des magasins bio comme naturo, de temps en temps de nouveaux employés se présentaient habillés comme des directeurs, même si ils n’ étaient  embauchés qu’ en tant que vendeurs. Ils se mettaient déjà dans leur rôle tant dans leur aspect, leur attitude, que dans leur travail. Bien sûr, ils ne manquaient jamais d’évoluer très rapidement.

Lorsque l’on progresse dans un domaine, une nouvelle attitude s’installe, mais en fait, cette posture, nous pouvons l’adopter consciemment avant d’avoir atteint le but. Ce qui par la loi d’attraction accélère la matérialisation de ce que l’on souhaite.

A partir de nos réponses nous pouvons établir le portrait de notre vrai « moi »
=>L’idée est de faire une description comme on la ferait d’un personnage de livre ou de film. Il est essentiel que ce portrait soit pleinement en symbiose avec nos objectifs et nous même. 
Quelques conseils pour le réaliser :

-Ecrivez au présent
-Ecrivez « je suis »
-Rédigez “comme si c’était déjà fait”
-N’employez pas de négation
-Ajoutez des détails physiques : coiffure, vêtement…
-Mettez vous en scène sur une journée type (une journée idéale bien sûr! )

>Je suis auteur, écrivain, je publie un livre qui a beaucoup de succès. Je suis très discipliné, j’écris chaque jour quoiqu’il arrive de 8h à 13h.
>Je fais tous mes achats de légumes chez un producteur et mange frais à chaque repas, j’adore prendre du temps pour cuisiner, manger sain, prendre soin de moi et de ma famille….
>Je me lève chaque matin à 6h30 les idées claires, en pleine forme, je me prépare en écoutant un podcast inspirant. Je sors sans réfléchir courir 30mn et je me sens vraiment bien, c’est facile pour moi, puis j’attaque ma journée en pleine forme. 

Le point essentiel est de ressentir votre description comme vraie. Elle doit vous procurer des émotions positives, de la plénitude, de l’enthousiasme. Ecartez ce qui créerait une tension ou un mal être, car lorsque l’on doute c’est comme si l’on se donnait un contre-ordre.

Vous l’avez compris, ce portrait c’est vraiment soi, et ce sont les forces que l’on a en nous qui sont développées, exactement comme un muscle qui est déjà présent mais qui aurait besoin de se raffermir par de l’exercice. Et ainsi consciemment nous pouvons aller vers nos buts en accord total avec ce que nous sommes.

Henri Durville dit “Ce rôle est celui que nous nous sommes assignés après étude en y mettant le plus de pensée, d’application consciente, mais aussi en y apportant le plus de sentiment, en y mettant le plus possible de notre vie et de notre coeur.”

Le portrait établi, il s’agit de passer à l’action.
N’attendons pas sans rien faire que la santé, le poste rêvé, la nouvelle habitude arrivent…  Il n’est pas nécessaire non plus que toutes les conditions idéales soient réunies pour être soi. Nous pouvons être nous-même maintenant. La clé est de faire. Je ne sais plus où j’avais lu ça mais c’est tellement évident : pour être un bon coureur, il faut courir chaque jour, pour être peintre, il faut peindre, pour avoir un intérieur toujours harmonieux et accueillant, il faut chaque jour veiller à son entretien, pour être écrivain, il faut écrire…Pour manifester ce que l’on est, il suffit de faire…

« Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée» Aristote

Pourriez-vous être / penser / agir maintenant comme votre portrait ?
L’idée est à présent de jouer ce rôle, d’être, de ressentir « comme si » on était déjà ce que l’on est
>Je suis déjà écrivain je ressens chaque jour le bonheur d’écrire, d’être à ma tâche.
>Je fais de l’exercice, je mange sainement chaque jour et je me sens plein d’énergie
>Je suis naturopathe j’étudie et commence à appliquer à moi-même cette hygiène de vie  

Ce que j’aime dans cette méthode c’est qu’elle ne demande que peu d’effort de volonté, nous pouvons la mettre en oeuvre tout à fait naturellement et facilement.

Nous n’entendons pas par “faire comme si… » un quelconque art de feindre, mais l’art d’affirmer activement ce que nous voudrions réaliser dans nos pensées dans nos sentiments. Cela peut nous aider à venir à bout des choses difficiles comme si elles étaient aisées… K.O Schmidt

Pour bien réussir :
-Gardez votre  portrait à portée de main, lisez-le chaque matin
-Habillez-vous, coiffez-vous, exprimez-vous chaque jour comme votre portrait, comme si vous aviez déjà atteint vos buts
-En fin de journée faites un point : à quel moment avez -vous pu être pleinement vous-même ?
-Prenez l’habitude d’être vous-même en toute occasion même les plus anodines : lors de vos achats, avec vos voisins, au restaurant…
-Trouvez, créez les occasions d’être vous-même
-Cultivez ces moments où tout est facile pour vous
-Revenez sur ce qui vous pose des difficultés : comment pourrais-je m’améliorer la prochaine fois dans ces mêmes conditions ?
-N’hésitez pas à revoir, à affiner régulièrement votre portrait

Sur les difficultés => Bien sûr cette méthode, comme les autres, ne devrait pas amener de rigidité envers nous-même. Je crois que l’on devrait accepter d’avoir des faiblesses, des limites, faire des pas en arrière lorsque l’on travaille sur soi. Cela fait partie du cheminement pour accéder à la paix. Je pense aussi que l’on est « soi » tout le temps, même lorsque l’on se met des limitations, une carapace, ou quoi que ce soit qui ne serait pas conforme à notre idéal. Le truc c’est juste d’en être conscient, de l’accepter (ou pas…) et de voir ce que l’on peu en faire.

Voilà, je trouve que ce travail, qu’on le fasse jusqu’au bout ou que l’on n’en aborde qu’une partie, est un très bon outil pour mieux se connaître, apprendre a être ce que l’on est, et le vivre dans le quotidien. « Jouer son rôle » nous met instantanément dans l’être et dans l’action, ce qui facilite la réalisation et la réussite de nos résolutions et objectifs.

“A tes résolutions répondra le succès”  Job 22.28

J’espère que cela vous aura inspiré comme cela m’inspire

Bonne année et bon succès dans vos bonnes résolutions !

Flo

 

Bibliographie

4 Replies to “RESOLUTION 2021 « Jouer son rôle »”

  1. Wouah, pour la première fois, j’ai envie d’expérimenter une méthode. Car elle m’amène de la joie et de l’amusement telle que tu l’écris ! Mille merci Flo !

    1. Merci Olivier ! Et oui c’est la famille Durville, je crois qu’il y avait trois frères, c’est l’un deux mais d’autres sources disent que c’est le frère d’Hector ( le père des frères Durville), bref, ça reste la famille 🙂 .Il est bien hygiéniste ça je confirme car il parle dans le livre que je mentionne d’alimentation telle que nous la préconisons, d’exercices etc.

      Merci de ton message et bonne année !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.